J’ai oublié d’entendre

(…) Les mémoires balayées vers l’oubli,

Les tams-tams se promenant dans l’exotisme,

Les traditions s’agenouillant sans bataille.

Silence je dors!

A l’aube d’un jour,

Mon île s’est tue.

(…)

Didyer Mannette

Larmes de mots

Pawol savann Editions Neg Mawon Mai 2009

Publicités
1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :