archive

Correspondance

Lettre V A Joséphine, à Milan 1er thermidor an IV (19 juillet 1796)
Il y a deux jours que je suis sans lettres de toi. Voila trente fois aujourd’hui que je me suis fait cette observation; tu sens que cela est bien triste; tu ne peux pas douter cependant de la tendre et unique sollicitude que tu m’inspires.
Nous avons attaqué hier Mantoue Nous l’avons chauffé avec deux batteries à boules rouges et des mortiers. Toute la nuit cette misérable ville a brûlé. Ce spectacle était horrible et imposant. Nous nous sommes emparés de plusieurs ouvrages extérieurs, nous ouvrons la tranche cette nuit. Je vais partir pour Castiglione demain avec le quartier général, et je compte y coucher.
J’ai reçu un courrier de Paris. Il y avait deux lettres pour toi; je les ai lues. Cependant , bien que cette action me paraisse toute simple et que tu m’en aies donné la permission, l’autre jour, je crains que cela ne te fâche, et cela m’inflige bien. j’aurais voulu les recacheter: fi ce serait une horreur. Si je suis coupable, je te demande grâce; je te jure que ce n’est pas par jalousie; non certes; j’ai de mon adorable amie une trop grande opinion pour cela. Je voudrais que tu me donnasses permission entière de lire tes lettres: avec cela il n’y aurait plus de remords ni de crainte.
Achille arrive en courrier à Milan; pas de lettres de mon adorable amie! Adieu, mon nique bien. Quand pourras tu venir me rejoindre? Je viendrai te prendre moi-même à Milan.
Mille baisers aussi brûlants que mon coeur, aussi purs que toi.
Je fais appeler le courrier; il me dit qu’il est passé chez toi, et que tu lui as dit que tu n’avais rien à lui ordonner. Fi! Méchante, laide, cruelle, tyran petit joli monstre! Tu te ris de mes menaces, de mes sottises. Si je pouvais tu sais bien, t’enfermer dans mon coeur, je t’y mettrais en prison.
Apprends moi que tu es gaie, bien portante et bien tendre.
Bonaparte
Lettres du Général Bonaparte à sa femme pendant la première campagne d’Italie

Journal Commercial de la Pointe-à-Pitre 16 janvier 1834 n°3

%d blogueurs aiment cette page :