archive

Archives de Tag: noir

Le Blanc?

L’Afrique muette n’est qu’un terrain de football. Deux équipes, toujours les mêmes, blanches toutes deux.

L’une porte les couleurs de l’administration.

L’autre les couleurs de l’homme d’affaires.

Le nègre fait le ballon.

La lutte autour du ballon est farouche.

Le Blanc de l’administration protège le nègre contre le Blanc des affaires, mais en use pour son propre compte.

Le Blanc des affaires accuse le Blanc de l’administration de faire justement avec le nègre tout ce qu’il est interdit aux autres de faire.

L’administrateur traite le commerçant de margouillat.

Le margouillat est un petit lézard qui a des ventouses aux pattes, meurt constamment de faim et happe au vol tous les moustiques d’alentour.

Le commerçant dit de l’administrateur qu’il est Denys l’Ancien, tyran de Syracuse.

L’administrateur dit que, sans lui, le commerçant dépouillerait le nègre. Le commerçant répond que si l’administrateur lui défend de dépouiller le nègre, c’est qu’il s’en charge lui-même.

Albert Londres

Terre d’ébène

(La Traite des Noirs)

 récit 1929 p. 158

Le Serpent à Plumes 1998

Elle avait entendu dire que nous étions pauvres comme des mendiants. Nous mangions du poisson salé – pas d’argent pour du poisson frais. Et cette vieille maison toute percée – nous courions avec une calebasse à la main pour attraper l’eau quand il pleuvait. Beaucoup de Blancs à la Jamaïque. De vrais Blancs, ils avaient de l’argent en or. Ils nous dédaignaient. Personne ne les voyait s’approcher de nous. Les Blancs d’autrefois n’étaient rien d’autre que des nègres blancs maintenant, et les nègres noirs étaient supérieurs aux nègres blancs.

La prisonnière des Sargasses

Jean Rhys 1966

Gallimard p 21

Je suis très heureuse à l’écoute de toute cette polémique sur la France raciste, les singes et les bananes d’avoir commencé en 2007 la rédaction de mon blog le petit lexique colonial. Le blanc est un noir comme les autres et ça commence à se voir… enfin

Contre le racisme d’Etat

Nous citoyens, responsables d’organisations syndicales, politiques ou associatives, réunis le samedi 11 février 2012 :

 

Dénonçons les propos injurieux et racistes tenus par le ministre de l’intérieur Claude Guéant et protestons contre sa venue en Guadeloupe, que nous considérons comme une provocation.

 

Saluons et soutenons totalement la réaction digne et légitime du député Serge Letchimy et l’assurons de notre solidarité contre toute forme de répression à son encontre.

Appelons tous les citoyens en Guadeloupe à protester :

–     en portant un signe distinctif de couleur rouge durant le séjour de Claude Guéant, lundi et mardi

–      en participant massivement à un rassemblement le lundi 13 février à 17h30, devant la mairie de Pointe-à-Pitre.

 

Tous mobilisés contre les propos racistes qui conduisent à la barbarie

Le Groupe de citoyens

(…) et je ne désavouerais pas davantage ce qui fut, j’imagine, le mobile majeur de son départ: l’assurance que là-bas un paysan devenait un Blanc, et, fût-il le dernier des fils mal nés, contrefaits et répudiés de la langue-mère, il était plus près de ses jupes qu’un Peul ou un Baoulé; il la parlerait haut et en lui elle se reconnaîtrait, il l’épouserait «  du côté des jardins de palmes, chez un peuple fort doux » devenu peuple d’esclaves sur qui assoier ces épousailles; elle lui donnerait, avec tous les autres pouvoirs, le seul pouvoir qui vaille: celui qui noue toutes les voix quand s’élève la voix du Beau Parleur.

« Vies minuscules » Pierre Michon
Editions folio Gallimard 1984 p 19

%d blogueurs aiment cette page :