Commandeur (formation)

Le premier soin du maître ou de l’économe si le maître n’a pas voulu s’en donner la peine, doit être de former un premier commandeur, et l’économe n’est qu’un piqueur de rien si dans l’espace de trois mois il n’a pas su élever l’âme du commandeur jusqu’à lui persuader que c’est lui qui est l’économe.

Les esclaves aux Antilles françaises 17ème et 18ème siècles

Gabriel Debien 1974 p 123

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :