Le Cahier est une suite de notes poétiques portant sur une réalité bien spécifique. Le discours qui se dégage de cette œuvre magistrale vise la récupération de l’héritage des déportés africains contraints à vivre en Amérique dans l’asservissement et le mépris. Césaire participe à l’exhumation d’un moi enterré auquel, avec ses collègues Senghor et Damas, il attribue le nom de Négritude. Le Cahier traite d’une réalité repoussante et « peut se lire, selon Jean-Louis Joubert, comme une quête orphique: plongée aux abîmes de la mauvaise foi, descente aux enfers de l’oppression raciale, pour y conquérir la fierté d’être nègre ». Le chemin de la conquête de cette fierté croise verve et verbe. Il nous prépare à la constatation de la fin d’un monde ou de la fin d’un temps.

Le merveilleux, de l’imagination au « je » prodigieux: l’apport de la Négritude au surréalisme dans Phénoménologie du merveilleux p188 Presse de l’Université du Québec Sous la direction de Schallum Pierre

Comment ces hommes et ces femmes esclaves étaient-ils parvenus à devenir libres avant la formation d’un mouvement pour l’abolition de l’esclavage en Amérique et dans les métropoles européennes? Quelles stratégies avaient-ils privilégiées, et celles-ci correspondaient-elles à des contextes particuliers? Comment se manifestèrent-ils comme êtres humains et acteurs sociaux à part entière, alors que la législation les considérait principalement comme des biens meubles? La montée de l’abolitionnisme dans la seconde moitié de XVIII siècle allait-elle changer les moyens par lesquels des esclaves se libéreraient? Esclaves et abolitionnistes pourraient-ils joindre leurs forces pour mettre fin à la traite négrière et à l’esclavage?plus-jamais-esclaves

C’est à ces questions que ce livre propose de répondre, tout en s’efforçant de mettre en lumière le point  de vue des esclaves. Son but n’est pas d’établir une hiérarchie des luttes pour la liberté, de glorifier par exemple les esclaves révoltés ou marrons aux dépens de ceux qui ont enduré l’esclavage jusqu’à leur mort: pour tout esclave, la survie était déjà une victoire. Mais il se focalise sur ceux qui, seuls ou collectivement, ont réussi à gagner la liberté, parfois par la force, l’abnégation, la ruse ou la patience, parfois par hasard. Il montre que à mesure que l’esclavage se développait, parallèlement des individus ou des groupes d’esclaves devenaient libres, et sapaient donc les bases mêmes de l’esclavage racial.

plus jamais esclaves!

de l’insoumission à la révolte le grand récit d’une émancipation (1492-1838)  p10

Aline Helg Editions la Découverte 2016

Umberto Eco dans l’introduction de son livre « Comment écrire sa thèse » souhaite à ceux qui écrivent une thèse de trouver leur Abbé Vallet et même en être un pour qui le lira. L’Abbé Vallet est un auteur que Eco découvre par hasard chez un bouquiniste et pendant plus de 20 ans il va lui attribuer une idée qu’il a utilisé pour sa thèse. Or en relisant plus de 20 ans plus tard le même Abbé Vallet, en retrouvant la page et le point d’exclamation qu’il avait noté, il réalise que l’Abbé Vallet n’a jamais eu l’idée qu’il lui a attribué, mais que cette idée lui est venue à la lecture. Je retiens pour ma part de la lecture de cette introduction que la thèse est une aventure mystérieuse et passionnante qui réserve des surprises, voir même une clé magique. L’Abbé Vallet en était une pour Eco. Et vous avez-vous une clé magique?

Comment écrire sa thèse

Umberto Eco Flammarion 2016

N° 78. — ARRÊTÉ DE M. LE GOUVERNEUR concernant l’envoi au Sénégal de l’esclave Manine.

Basse-Terre , le 19 mars 1846.

Nous, GOUVERNEUR DE LA GUADELOUPE ET DÉPENDANCES, Vu la demande présentée par M. le Maire de la commune de la Capesterre (Marie—Galante), tendant à faire exporter de la colonie, l’esclave Manine, appartenant à M. L. BOULOGNE;

Vu l’ordonnance royale du 9 novembre 1831, et les instructions ministérielles relatives aux esclaves reconnus dangereux pour la tranquillité publique; Vu l‘arrêté local du 8 mars 1832; portant création d’une chaîne de correction à la Basse—Terre; Sur la proposition du Directeur de l’Administration intérieure , AVONS ARRÊTÉ et ARRÊTONS ce qui suit :

ART. 1″. L’esclave Manine, appartenant à M. L. BOULOGNE, demeurant à la Capesterre (Marie-Galante), sera reçue à la chaîne de correction, créée à la Basse—Terre par arrêté local du 8 mars 1832, pour y être employée jusqu’au moment de son départ pour le Sénégal.

2. L’Ordonnateur et le Directeur de l‘Administration intérieure sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté qui sera enregistré partout où besoin sera.

Fait à la Basse—Terre, le 19 mars 1846.

Signé LAYRLE.

Par le Gouverneur : Le Directeur de [Administration intérieure,

Signé JULES BILLECOCQ.

Enregistré au Contrôle, le 19 mars 1846, vol. n. 48 , f. 21.

Cette « poétique », qui est aussi un miracle, et qui saurait fonder une politique, pourra-t-elle survivre à la période exaltante de cette campagne électorale et de la victoire qui l’a conclue et résister aux obligations du nouveau chef de la diplomatie et des forces armées d’un tel pays? L’utopie est ce qui manque au monde, le seul réalisme capable de dénouer le noeud des impossibles.

L’intraitable beauté du monde

Adresse à Barack Obama p.35

Edouard Glissant, Patrick Chamoiseau

Gallaade/ Institut du tout-monde

J’ai publié sur amazon mon recueil de contes. Il s’intitule journal de la femme squelette. Les femmes se reconnaîtront dans ces 81 contes que j’ai voulu médicaments de l’âme. Les hommes aussi pour peu qu’ils choisissent d’embrasser leur vulnérabilité. Nous sommes tous des vulnérables et c’est là notre force. C’est là le véritable secret. La contradiction peut-être c’est d’être totalement dans le monde marchand et d’y faire la « promotion » de la poésie, de la délicatesse, et de l’inutile. La beauté nous est-elle utile?

affiche femme squelette

J’ai dépassé ma peur, et je vous livre dans ce recueil les confidences de la femme squelette que je suis.

 

%d blogueurs aiment cette page :