Manine renvoyée au Sénégal

N° 78. — ARRÊTÉ DE M. LE GOUVERNEUR concernant l’envoi au Sénégal de l’esclave Manine.

Basse-Terre , le 19 mars 1846.

Nous, GOUVERNEUR DE LA GUADELOUPE ET DÉPENDANCES, Vu la demande présentée par M. le Maire de la commune de la Capesterre (Marie—Galante), tendant à faire exporter de la colonie, l’esclave Manine, appartenant à M. L. BOULOGNE;

Vu l’ordonnance royale du 9 novembre 1831, et les instructions ministérielles relatives aux esclaves reconnus dangereux pour la tranquillité publique; Vu l‘arrêté local du 8 mars 1832; portant création d’une chaîne de correction à la Basse—Terre; Sur la proposition du Directeur de l’Administration intérieure , AVONS ARRÊTÉ et ARRÊTONS ce qui suit :

ART. 1″. L’esclave Manine, appartenant à M. L. BOULOGNE, demeurant à la Capesterre (Marie-Galante), sera reçue à la chaîne de correction, créée à la Basse—Terre par arrêté local du 8 mars 1832, pour y être employée jusqu’au moment de son départ pour le Sénégal.

2. L’Ordonnateur et le Directeur de l‘Administration intérieure sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté qui sera enregistré partout où besoin sera.

Fait à la Basse—Terre, le 19 mars 1846.

Signé LAYRLE.

Par le Gouverneur : Le Directeur de [Administration intérieure,

Signé JULES BILLECOCQ.

Enregistré au Contrôle, le 19 mars 1846, vol. n. 48 , f. 21.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :