Fountain Hughes pay cash (1949)

Environ 4 millions d’esclaves furent libérés à la fin de la guerre de Sécession. Les histoires de quelques milliers ont été transmises aux générations futures oralement, par des journaux intimes, des lettres, des registres ou la transcription d’entretiens. On n’a retrouvé que 26 enregistrements audio d’entretiens avec d’anciens esclaves, dont 23 sont dans les collections de l’American Folklife Center de la Bibliothèque du Congrès. Dans cet entretien, Fountain Hughes, âgé de 101 ans, parle de son enfance lorsqu’il était esclave, de la guerre de Sécession et de sa vie d’Afro-Américain aux États-Unis des années 1860 aux années 1940. À propos de l’esclavage, il dit à l’intervieweur : « Tu n’étais rien de plus qu’un chien pour certains d’entre eux en ces temps-là. On ne te traitait pas aussi bien qu’on traite les chiens aujourd’hui. Mais je n’aime toujours pas en parler. Parce que ça met, ça met les gens mal à l’aise, tu vois. Euh, je, je pourrais dire des tas de choses que je n’aime pas dire. Et je ne dirai pas beaucoup plus. »

Interview with Fountain Hughes, Baltimore, Maryland, June 11, 1949

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :