pour maxime fondamentale dans le gouvernement de ces esclaves

« Leur humeur arogante & superbe, oblige nos habitans de ne laisser passer aucune faute sans les en punir, à cause des conséquences dangereuses qui pourroient suivre de l’impunité & ils sont contrains de les chastier, pour l’exemple des autres, de certaines fautes, qu’ils dissimuleroient dans toutes autres personnes.

Sans cette rigueur, il seroit impossible de les conserver car l’on a veu par mille expériences que l’impunité les rend insupportables & que si le Maître & le Commandeur qui a soin de leur conduire, ne s’en font craindre, ils les méprisent, se débauchent & ne travaillent pas, c’est pourquoi toutes les Nations de l’Europe, François, Angalis, Espagnols, Portugais & Holandais, qui se servent de Nègres dans l’Amérique, tiennent pour maxime fondamentale dans le gouvernement de ces esclaves, de ne les frapper jamais sans sujet, mais aussi de ne leur pardonner jamais aucune faute.

Du Tertre, Jean-Baptiste (1610-1687) Histoire générale des Antilles habitées par les François divisées en deux tomes et enrichie de acrtes et de figures Tome II p.529

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :