archive

Archives Mensuelles: janvier 2019

« La fondation d’une archive est, croit-on, nécessaire si l’on doit pouvoir restituer les Nègres à leur histoire. Mais elle est une tâche singulièrement compliquée. En effet, tout ce que les Nègres ont vécu comme histoire n’a pas forcément laissé de traces ; et, là où elles ont été produites, toutes les traces n’ont pas été préservées. Dès lors, comment, en l’absence de traces, sources des faits historiographiques, écrire l’histoire ? Très tôt, il apparaît donc que l’écriture de l’histoire des Nègres ne peut être faite que sur la base de fragments, lesquels sont mobilisés pour rendre compte d’une expérience elle-même fragmentée, celle d’un peuple en pointillé, en lutte pour se définir non comme un composite disparate, mais une communauté dont les taches de sang sont visibles sur toute la surface de la modernité. »

« Critique de la raison nègre (POCHES ESSAIS t. 436) » par Achille MBEMBE.

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :