“And then I kicked her in the pussy.”

Dave Chapelle réussit à mon sens une performance la dérision sur des sujets de société dans une écriture maitrisée du début à la fin. Je n’ai pas trouvé de critiques positives. Sur le mot pussy je ne me sens pas « dénigrée » en tant que femme. J’ai entendu cette blague comme de frapper un homme dans ses parties et personnellement si on est pour l’égalité pourquoi pas, ni l’un ni l’autre ne sont choquant. Il est vrai que je me suis dit que ces blagues en français ne « passeraient » pas. Nigger, bitch motherfucker and so on… Mais j’aime son énergie. Cet homme est bienveillant mordant certes mais je ne vois pas de méchanceté juste de la dérision. La fin du spectacle est particulièrement poignante car il nous raconte une tragédie ayant « contribué » au mouvement des droits civiques. Périlleux! Très périlleux! J’ai été surprise que dans la critique d’insensibilité envers les femmes l’article ne mentionne pas la chute de tout le spectacle qui l’appelle à finir par cette phrase “And then I kicked her in the pussy.” Je vous invite à regarder ce show et à vous faire votre propre opinion. Moi j’aime son énergie. J’ai découvert et j’ai aimé et c’est dave chapelle

La version fille c’est Ali Wong et j’aime aussi surtout sur le mariage et les femmes au foyer. Elle n’a pas la même maitrise ni expérience mais pas mal. Et les « sensitives » vont également trouver que c’est peut-être raciste sexiste… moi pas. Et c’est là.

ali wong 1

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :