Le tabou

Au cours de ses voyages en Polynésie, le capitaine Cook, étonné du nombre de choses auxquelles il était défendu de toucher et qu’on disait Taboo, emprunta le mot au langage local et le lança, à son retour, dans l’Europe cultivée du XVIIIe siècle. Il fut remis à la mode avant la Deuxième Guerre mondiale par le film Tabou dont l’action principale se passe à Tahiti et qui demeure un des classiques du cinéma international. Son auteur, le cinéaste allemand Frederic Murnau trouva la mort en se rendant un soir de mars 1931 à la générale de son film. Peut-être qu’en s’obstinant, malgré les avertissements et la répugnance des acteurs indigènes, à en tourner quelques séquences sur un îlot notoirement tabou( » Motu Tapu » sur le lagon de Bora-Bora aux îles Sous-le-vent) et  en choisissant imprudemment ce titre, il avait tenté le sort.

Le Mana p 139 Bob Putigny Editions Avant et Après (chapitre Les Ariori)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :