Une civilisation du secret

Car les momies ne pourrissent pas par les vers : elles meurent de transhumer d’un ordre lent du symbolique, maître de la pourriture et de la mort, vers un ordre de l’histoire, de la science et du musée, le nôtre, qui ne maîtrise plus rien, qui ne sait que vouer ce qui l’a précédé à la pourriture et à la mort et chercher ensuite à le ressusciter par la science. Violence d’une civilisation sans secret, haine de toute une civilisation contre ses propres bases.

Simulacres et simulation

Jean Baudrillard Galilée p.23

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :