La population noire dans le Paris du XVIIIème siècle

Les affranchissements étant de plus en plus fréquents, le Ministre de Sartine va
faire parvenir en 1777, au Conseil des dépêches un long mémoire pour décrire une situation à ses yeux catastrophique, « les circonstances actuelles rendent le remède plus instant que jamais. La plupart des esclaves se pourvoient au siège de la Table de Marbre à Paris pour s’y faire déclarer libres et obtenir le paiement des gages qu’ils prétendent leur être dus pour leurs services. Des mémoires imprimés, remplis de déclamations contre l’esclavage et contre la tyrannie des maîtres, sont répandus avec profusion dans Paris. Des jugements rendus publics par des affiches avertissent les nègres qu’ils sont libres, indépendants et même égaux à ceux qu’ils regardaient comme des êtres supérieurs qu’ils étaient destinés à servir… ».

Pierre Bardin

Document complet: population noire à Paris 18eme siècle Pierre Bardin 2015-art20

source: ghcaraibe@listes.u-picardie.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :