Généalogie de Lucile

Lucile, mulâtresse, est âgée d’environ 40 ans en 1840. Elle est couturière. Elle a deux
filles, Célina et Félicité (cette dernière affranchie encore enfant, car fille soit de Mr
Douillard Mahaudière, d’après la rumeur, soit d’un de ses amis, d’après lui), qui vivaient
chez « Mr LAPIERRE » et lui apportaient dans son cachot de la nourriture pour compléter ou remplacer celle donnée ; Célina emportait pour les vendre les travaux de couture faits par sa mère dans son cachot. Lucile a un frère, Alexandre, libre, qui avait vendu un terrain pour l’aider à acheter sa liberté, liberté que son maître refusait de lui accorder. C’est ce refus persistant qui, d’après M. Douillard Mahaudière, l’aurait poussée à se venger en empoisonnant sa femme (morte une dizaine d’années avant le procès), plusieurs de ses boeufs et deux nègres (lesquels en fait avaient mangé du boeuf malade ou empoisonné).
La mère de Lucile, aussi appelée à témoigner, s’appelle Ador ; elle est esclave de
M. Auril.
Nous ne savons pas si, après l’acquittement de son maître, Lucile lui avait été rendue
ou si elle avait été vendue à un autre propriétaire (les deux versions existent selon les
récits). Nous n’avons pas trouvé non plus son affranchissement après 1840, ni son
inscription sur les registres de l’Anse Bertrand ou du Port Louis. Mais nous allons la
retrouver à Basse Terre en 1848 (l’affranchissement n’y figure pas).

Le document complet: généalogie de lucile 2014-art39

source: Généalogie et Histoire de la Caraïbe ghcaraibe@listes.u-picardie.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :