La critique de Libres et sans fers du journal Historia

Libres et sans fers. Paroles d’esclaves français

« Libres et sans fers », c’est ainsi que se présentent les esclaves lorsqu’ils sont appelés à témoigner devant les tribunaux dans des affaires pénales, qu’ils soient accusés ou qu’ils soient entendus comme simples témoins, puisqu’ils sont habilités à déposer alors même qu’ils sont dénués de « reconnaissance civile ». Le régime de l’esclavage se poursuit de la fin de l’Ancien Régime à 1848, à la Guadeloupe, à La Réunion et à la Martinique. Il faut attendre le décret de Victor Schoelcher, sous-secrétaire d’État à la Marine et aux Colonies du gouvernement provisoire de la […]

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :