archive

Archives Mensuelles: février 2015

Samedi 14 février 2015 de 15h à 17h : Les formes de commerce d’esclaves dans l’Afrique subsaharienne par Thomas VERNET (Institut des Mondes Africains), maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

L’objectif de ce module est de diffuser auprès de tous les publics les connaissances les plus pointues et les plus récentes concernant les différentes formes d’esclavage et de lutte contre celles-ci au cours de l’histoire. Les cours sont assurés par des enseignants-chercheurs de l’Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne et coordonnés par l’Institut d’Histoire de la Révolution Française (IHRF, CNRS, Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne).

Lieu des cours : amphithéâtre Richelieu (Sorbonne),
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris. RER B, station Luxembourg ou Saint-Michel, métro Cluny-La Sorbonne.

Public concerné : Tous publics.

Critères d’admission : Pas d’âge requis et de niveau d’étude exigé. Pas d’inscription. Accès libre.

Séances suivantes

Samedi 21 février 2015 de 15h à 17h : Les sociétés et économies antillaises au lendemain de l’abolition, par Frédéric REGENT (IHRF), maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Samedi 28 mars 2015 de 15h à 17h : Catégoriser et classifier les peuples européens : la « science des moeurs » appliquée à la diplomatie  par Virginie MARTIN (IHRF), maître de conférences à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

VOLCANIQUES: UNE ANTHOLOGIE DU PLAISIR
(Nouvelles) Sous la direction de Léonora Miano Dimanche 8 mars 2015/16 h
Musée Dapper (35 bis, rue Paul Valéry – 75116 Paris)
Lancement, présentation, lecture, slam… en présence des auteures

Contact de presse: Camille Robitaille
relations@memoiredencrier.com
http://memoiredencrier.com/volcanique-plaisir-leonora-miano/

volcaniques

« Those beautiful vessels, robed in white, and so delightful to the eyes of freemen », wrote Fréderick Douglass of the sailing ships he saw daily during his boyhood slavery along the Chesapeake Bay, « were to me so many shrouded ghosts. »Douglass contrasted the ships, « loosed from (their) moorings, and free, « with his own condition – fast in my chains, and… a slave! » And he swore, « This very bay shall yet bear me into freedom. »

W Jeffrey Bolster

Black Jacks African American Seaman in the Age of Sail p1

A l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs, le Mémorial ACTe vous invite à sa 6 ème Rencontre qui aura lieu le mercredi 11 février 2015 à 18h30 au Pavillon de la ville de POINTE-A-PITRE.

Au cours de cette conférence Monsieur Steve GADET, Maître de conférence en civilisation américaine à l’université des Antilles et auteur référent du Mémorial ACTe interviendra sur « Invitation-6e?me Rencontre Me?morial ACTe-11 fe?vrier 2015

 

Le CM98 et le CREFOM vous invitent à une présentation-débat

Libres et sans fers,
paroles d’esclaves français,
Guadeloupe, Île Bourbon (Réunion), Martinique, Fayard, 2015

avec la participation des auteurs
Bruno Maillard et Frédéric Régent

Lecture universitaire : Caroline Oudin-Bastide (docteur en Histoire)
Lecture tout public : Guilaine Jean-Marie
(chargée de projet retraitée)

La conférence-débat sera suivie d’une séance de dédicace du livre et d’un pot de l’amitié

Entrée libre et gratuite. 

Mercredi 4 février, 19h15 à 20h45, salle Marc Bloch (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 17 rue de la Sorbonne, escalier C, 2e étage, à droite, au fond) :

Présentation de l’ouvrage Libres et sans fers paroles d’esclaves Français de Frédéric Régent, Gilda Gonfier et Bruno Maillard, Fayard, collection Patrick Weil, 2015.
L’ouvrage sera discuté et commenté en présence de deux des auteurs Bruno Maillard (CRESOI, Université de la Réunion) et Frédéric Régent (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, IHRF) et de Pierre Serna, directeur de l’IHRF (Institut d’Histoire de la Révolution Française).
En lecteurs-discutants : Corinne Gomez -Le Chevanton (IHRF) et Michel Giraud (CNRS).
http://www.fayard.fr/libres-et-sans-fers-paroles-desclaves-…

Few Americans, black or white, recognize the degree to which early African American history is a maritime history. W. Jeffrey Bolster shatters the myth that black seafaring in the age of sail was limited to the Middle Passage. Seafaring was one of the most significant occupations among both enslaved and free black men between 1740 and 1865. Tens of thousands of black seamen sailed on lofty clippers and modest coasters. They sailed in whalers, warships, and privateers. Some were slaves, forced to work at sea, but by 1800 most were free men, seeking liberty and economic opportunity aboard ship.

Bolster brings an intimate understanding of the sea to this extraordinary chapter in the formation of black America. Because of their unusual mobility, sailors were the eyes and ears to worlds beyond the limited horizon of black communities ashore. Sometimes helping to smuggle slaves to freedom, they were more often a unique conduit for news and information of concern to blacks.

But for all its opportunities, life at sea was difficult. Blacks actively contributed to the Atlantic maritime culture shared by all seamen, but were often outsiders within it. Capturing that tension, Black Jacks examines not only how common experiences drew black and white sailors together—even as deeply internalized prejudices drove them apart—but also how the meaning of race aboard ship changed with time. Bolster traces the story to the end of the Civil War, when emancipated blacks began to be systematically excluded from maritime work. Rescuing African American seamen from obscurity, this stirring account reveals the critical role sailors played in helping forge new identities for black people in America.

An epic tale of the rise and fall of black seafaring, Black Jacks is African Americans’ freedom story presented from a fresh perspective.

%d blogueurs aiment cette page :