archive

Archives du 16 septembre 2014

Dumas, le comte noir Gloire, Révolution, Trahison : l’histoire du vrai comte de Monte-Cristo Qui a inspiré à Dumas les personnages du Comte de Monte-Cristo et des Trois Mousquetaires ? Son père. Un père né en 1762 d’un marquis désargenté et d’une esclave de Saint-Domingue. Il est bâtard et brun de peau, cela ne l’empêche pas de devenir sous la Révolution le premier général d’origine antillaise, d’affirmer un républicanisme à toute épreuve et de multiplier les exploits militaires, dont le Col du Petit-Saint-Bernard puis le siège de Mantoue, arrachés aux Autrichiens. 

 Dumas, le comte noir ReissTom Flammarion

Afrique du Sud, 1832. La jeune esclave Philida, tricoteuse du domaine Zandvliet, a eu quatre enfants avec François Brink, le fils de son maître. Lorsqu’il se voit contraint d’épouser une femme issue d’une grande famille du Cap, dont la fortune pourrait sauver l’exploitation familiale, François trahit sa promesse d’affranchir Philida, et envisage de la vendre dans le Nord du pays. Celle-ci décide alors d’aller porter plainte contre la famille Brink auprès du protecteur des esclaves.
Tandis que les rumeurs d’une proche émancipation se répandent de la grande ville aux fermes reculées – l’abolition de l’esclavage dans l’Empire britannique sera proclamée en 1833 –, l’opiniâtre Philida brise peu à peu ses entraves au fil d’un chemin jalonné de luttes, de souffrance, de révélations, d’espoir.
À partir d’un épisode de son histoire familiale, André Brink compose un roman à la langue poétique, âpre et sensuelle. Parce qu’il n’est pas de justice sans sincérité, ni d’indépendance sans langage, il orchestre un chœur de voix narratives offrant à chacun l’occasion de dire sa vérité. Murmures, prières et cris scandent ainsi un hymne à la liberté rêvée, qui donne son souffle à ce récit puissant.

André BRINK chez Actes Sud

Le Mémorial ACTe 
vous invite à participer à la 
31ème édition des JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE
 
avec 2 Rendez-vous
 
Le samedi 20 Septembre 2014
Rendez-vous à l’hôtel de ville de Trois-Rivières à 8h00 
Randonnée de la mémoire « Mémoire Amérindienne: entre nature et culture »
 
Le dimanche 21 Septembre 2014
Visite de chantier du Mémorial ACTe sur le site de l’usine à Darbousier 
Départ des visites : 10h et 11h / 14h et 15h
 
Renseignement / Réservation par  
Tel: 0690 67 93 61 / 0690 42 07 14

Samedi 27 Septembre 2014 de 16h00 à 19h00

à la Médiathèque du Moule

Médiathèque du Moule – Samedi 27 Septembre 2014

Intervenants :

  • Fabienne Viala, Chercheuse universitaire – Warwick University, Angleterre. « Mémoire, performance et réparations dans les caraïbes: état des lieux et perspectives croisées».
  • Joëlle Ferly, Artiste et fondatrice de L’Artocarpe. « Art mémoriel sans pathos: les descendants d’esclaves ont (aussi) inventé l’art moderne et l’art contemporain! »
  • Frédéric Scheider, Psychiatre, Historien. « Traumas dans l’Histoire : de la résilience du psychiatre à la réparation historique. L’expérience de la Guadeloupe »

Entrée : 1€ (don)

Information au : 06 90 30 27 43 / 05 90 90 19 49

Email : artocarpe@gmail.com

Samedi 27 Septembre 2014 – 20h00

L’Artocarpe, Le Moule (deux rues derrière la poste centrale)

Pot participatif à L’Artocarpe pour dire au revoir à Fabienne Viala qui finira sa résidence à L’Artocarpe. Merci d’apporter plat ou boisson pour faire un apéro dinatoire

%d blogueurs aiment cette page :