L’ivresse de Noé ou la malédiction de Cham: histoire d’un mensonge

Tout le monde sait que l’histoire de l’humanité commence par le récit biblique de l’Arche de Noé. Mais qui se souvient que quelques versets plus loin? Noé, ivre, est surpris par son fils Cham dans son plus simple appareil. A son réveil ; furieux, Noé maudit Cham en la personne de son fils, Canaan, le condamnant ainsi que sa descendance a être esclaves. Cet épisode ne serait pas aussi singulier s’il n’avait échappé au domaine théologique pour contaminer celui de l’Histoire : il servit aux Hébreux à justifier la conquête de la Palestine, aux Arabes et aux Européens à légitimer l’esclavage des Noirs, tandis que les protestants l’utilisèrent pour condamner la colonisation espagnole de l’Amérique et le papisme…
Guillaume Hervieux reprend le texte sacré, analyse les interprétations des écrivains chrétiens, juifs et musulmans, et ses instrumentalisations politiques et économiques depuis deux mille cinq cents ans. L’on découvre alors un mythe d’une richesse thématique extraordinaire et son rôle fondateur dans la construction des mentalités, notamment à travers les débats sur l’idolâtrie, la diversité raciale, les conquêtes territoriales, l’esclavage. Un mythe si bien ancré qu’aujourd’hui encore il resurgit parfois pour alimenter le contentieux mémoriel entre les peuples.

Diplôme en science des religions, Guillaume Hervieux est l’auteur de La Bible, le Coran et l’esclavage.

Article sur le site des éditions Perrin

L´ivresse de Noé
Histoire d´une malédiction

Guillaume HERVIEUX

Parution : janvier 2011 
ISBN : 978-2-262-02772-8
Pages : 372
Prix : 23,50€

 

 

1 commentaire
  1. Hollywood nous a tartiné récemment un Noé super héros malgré lui. Film décevant qui raconte l’histoire d’un homme qui obéit à un commandement divin avant de comprendre in extrémis qu’il doit choisir la vie plutôt que la mort. Long trop long et la stature des comédiens qui portent le film (Russel Crow et Anthony Hopkins) ne laisse pas oublier que s’ils n’étaient pas là ce pourrait tout aussi bien être un film en épisodes façon télénovelas. Décevant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :