Un litre et demi de makak

Quelques minutes plus tard, il a sorti une grande bouteille de son sac et s’est mis à boire goulûment. De toute évidence, le liquide qu’il engloutissait n’était pas de l’eau minérale, il s’en dégageait de fortes vapeurs d’essence. Sous mon nez, l’animal était en train de vider  un litre  et demi de makak, un cocktail en vogue composé de bière Kress et de Super sans plomb.

L’homme pas dieu Frankito

Edition Ecriture 2012, p18

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :