La cartographie

Une information remarquable a été donnée tout récemment, à la fin d’octobre, par le quotidien belge L’Echo. Il y était relevé une intervention de l’ambassadeur de Chine en Belgique à propos des tensions qui se sont envenimées ces temps-ci entre son pays et le Japon, à propos des îles Senkaku contrôlées par Tokyo mais revendiquées par Pékin sous le nom d’îles Diaoyu. A l’appui de la thèse de son pays, l’ambassadeur chinois disait avoir acquis récemment, chez un bouquiniste de Bruxelles, une carte dressée en 1832 par Pierre Lapie, premier géographe du roi Louis-Philippe, et dans laquelle les îles disputées actuellement portaient leur nom chinois. Preuve irréfutable à ses yeux de leur appartenance à son pays. Cet épisode me paraît bien fait pour nous rappeler que les cartes de géographie n’ont jamais été neutres, mais très souvent des instruments de pouvoir et toujours des représentations fortement sélectives, élaborées par chaque pays du monde, représentations tout à la fois réelles et imaginaires. Et voilà bien qui mérite d’être considéré en termes historiques, pour nous protéger contre une naïveté qui nous ferait croire spontanément à une sorte de consensus universel, d’âge en âge, sur la figure de la planète. J’ai invité à cette fin Michel Foucher, géographe et diplomate, professeur à l’École normale supérieure de la rue d’Ulm et directeur de la formation à l’Institut des hautes études de défense nationale, qui est l’auteur d’un beau livre, riche en illustrations et démonstrations, qui s’intitule précisément La Bataille des cartes. Il s’y demande comment les représentations cartographiques sur la longue durée expriment toujours, jadis comme aujourd’hui, qu’elles soient concrètes ou mentales, les ambitions géopolitiques des peuples et de leurs gouvernements. Jean-Noël Jeanneney    

Programmation sonore :

– Extrait d’un exposé du géographe Maximilien SORRE, enregistré le 5 juin 1954, à l’occasion de l’inauguration du nouveau Département des Cartes et plans de la Bibliothèque Nationale.

– Chanson « Les Barrières » de GILLES et JULIEN, enregistrée en 1935.

– Extrait d’un épisode de la saison 2 de la série télévisée américaine « À la Maison blanche » (The West Wing), créée par Aaron SORKIN et diffusée entre 1999 et 2006.

– Interview du bâtonnier Maurice RIBET, dans le cadre de l’émission Tribune de Paris, le 10 avril 1951.

– Lecture par Francis CARCO d’un extrait du poème Voyage de Charles BAUDELAIRE, le 21 mai 1954.

– Extrait d’un entretien avec Michel BARNIER, interrogé par Emmanuel MOREAU dans le cadre de l’émissionTranseuropéenne sur France Inter, le 29 novembre 2008.  

 

Bibliographie :

– Michel FOUCHER, La Bataille des cartes. Analyse critique des visions du monde, François Bourin Editeur, 2010 (disponible sur iPad en interactif).

– Catherine HOFMANN (dir.), Artistes de la carte. De la Renaissance au XXIe siècle, Autrement, 2012.

– Christian JACOB, L’empire des cartes. Approche théorique de la cartographie à travers l’histoire, Albin Michel, 1992.

– André BURGUIÈRE et Jacques REVEL (dirs.), L’espace français, Seuil, 1989.     

Invité(s) :
Michel Foucher, géopoliticien, géographe Ancien ambassadeur de France en Lettonie Directeur de la formation à l’IHEDN (Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale)

Thème(s) : Histoire19e siècleGéographieGéopolitique20e sièclecartesCartographieMercator

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :