L’Exclusif colonial

La colonisation des Antilles et de la Guyane n’ayant d’autre but que le rendement économique, leur administration est totalement assujettie aux impératifs de l’Exclusif colonial qui veille aux intérêts de la monarchie. (…)

Ce sont les Hollandais qui donnent l’impulsion décisive à partir de 1655. Chassés du Brésil pour des motifs religieux, des juifs hollandais introduisent aux Antilles et en Guyane françaises leurs esclaves et leur savoir faire en matière de fabrication du sucre. Il s’en suit un processus de concentration de terres au bénéfice des seules habitations-sucreries et l’apparition d’un système de production de type pré-industriel qui fait la fortune des îles entre 1660 et 1680.

Manuel Histoire et géographie Lycée Antilles Guyane CRDP Antilles Guyane et Hatier international juil 2001 p10

Le système de l’engagement s’avérait incapable de fournir aux habitations les bras dont elles avaient besoin (…) L’institution elle-même constituait un obstacle à l’expansion de la branche sucrière en ce qu’elle déboucherait inéluctablement sur la formation d’une classe de petits propriétaires indépendants qui entrerait en concurrence avec les « habitants » sucriers pour le contrôle de l’espace agraire. On conçoit aisément que , faisant fi des quota « d’engagés » qu’entendait leur imposer l’Etat, les « habitants » se soient résolument tournés vers l’esclavage(…) pour alimenter le démarrage de l’économie sucrière, dans le dernier tiers du XVIIe siècle

A-P Blérald Histoire économique de la Guadeloupe et de la Martinique du XVII siècle à nos jours Karthala 1986

cité p14 doc 1 dans le manuel histoire et géographie Lycée Antilles Guyane

Selon l’idéologie mercantile les colonies doivent contribuer à l’enrichissement de la Métropole. Avec le système de l’Exclusif, les colonies ne peuvent pas établir d’activités qui entreraient en concurrence avec celles de la métropole ni commercer directement avec l’étranger. Mais ce système gène les habitants qui ne peuvent écouler facilement l’ensemble de leur production et sont approvisionnés irrégulièrement à des prix élevés. Ils pratiquent l’interlope (commerce de contrebande réalisé avec une colonie étrangère en violation de l’Exclusif colonial) autant par nécessité que par intérêt.

Manuel Histoire et géographie Lycée Antilles Guyane CRDP Antilles Guyane et Hatier international juil 2001 p16

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :