Les européens ne peuvent cultiver les pays tropicaux

Victor Schoelcher rappelle que ce sont les européens qui ont fondé les colonies, D’Enambuc, Lolive et le chevalier Duplessis en 1635. Habitans, Engagés défrichèrent et mirent en culture la canne introduite à la Guadeloupe vers 1644.

 »Ce ne fut qu’en 1738 que le nombre des esclaves s’étant accru d’une manière suffisante, on mit un terme à ces expéditions que le roman de Manon Lescaut a rendu célèbres. Mais si les Européens étaient propres à la culture des colonies, pourquoi songea-t-on à y employer des nègres? C’est que la soif de l’or est insatiable, barbare, impitoyable, et qu’après avoir épuisé la race rouge dans des travaux excessifs, on voulut avoir d’autres instrumens dont les maîtres pussent disposer sans que personne s’intéressât à eux, sans que l’Europe, en se voyant dévorer ses propres enfants, demandât compte de ce qui se passait aux îles. »

Sources: « Abolition immédiate de l’esclavage » Victor Schoelcher. Reproduction de l’édition de 1842. Société d’Histoire de la Guadeloupe, Société d’Histoire de la Martinique (1976) p xxxij et xxxiij

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :