Epaillage

« L’épaillage consiste à enlever les feuilles jaunies ou trop abondantes de la canne, pour lui donner de l’air et ne lui pas laisser de parasites à nourrir ».
« On en saurait croire jusqu’à quel point il est possible d’adoucir le travail par les moyens les plus simples. M. Bouvier, jeune habitant créole de la Guadeloupe, plein d’idées généreuses, donna un jour des gants à ses nègres pour l’opération de l’épaillage. C’était pure humanité, il voulait seulement préserver ainsi leur mains des petits piquants attachés aux feuilles de cannes. Mais à sa grande surprise, la bonne action devint une excellente affaire. Il se trouva que son atelier fit avec des gants et sans fatigue le double de la besogne qu’il faisait sans gants ».
Sources : « Des colonies françaises Abolition immédiate de l’esclavage ». Victor Schoelcher Reproduction de l’édition de 1842. Société d’Histoire de la Guadeloupe, Société d’Histoire de la Martinique (1976). p : xlix

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :